En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Librairie SILOË-BIBLICA
23 boulevard Amiral Courbet
30000 Nîmes
04 66 67 88 01
Entete

Accueil > Sciences humaines > Science politique > La cité cultuelle - Rendre à Dieu ce qui revient à César
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

La cité cultuelle - Rendre à Dieu ce qui revient à César

Collectif , Jean-François Bayart , Ariane Zambiras

Karthala
Format: PDF sans DRM

Lire un extrait     Extrait long

Prix :
11,99

Ajouter au panier
Comment penser le retour en force de la foi sur la place publique, voire des institutions religieuses sur la scène politique ? L’analyse de situations sociales concrètes, contemporaines ou historiques, permet de saisir l’articulation du religieux et du politique au-delà des passions identitaires et des emportements idéologiques qui tiennent le haut du pavé.
De l’Afghanistan à la Russie, du Malawi au Maroc, ou encore dans la Venise des XV-XVIe siècles, les deux répertoires s’imbriquent souvent, plutôt qu’ils ne s’opposent ou n’entretiennent des relations d’extériorité. Ils partagent d’ailleurs une même ambition : celle de porter le bien commun. Ils mêlent aussi, chacun, l’ordre de l’imaginaire et celui de la raison. Et pourtant le religieux et le politique ne se confondent pas. Ils obéissent à des logiques intrinsèques qui garantissent leur autonomie mutuelle, y compris dans les sociétés dites islamiques, contrairement à l’idée reçue.
Reposant sur des recherches intensives de terrain ou l’étude minutieuse des archives, cet ouvrage démontre, de manière érudite et ironique, que Dieu et César agissent souvent comme larrons en foire, une fois qu’on leur a rendu ce qui leur revient. Il propose un nouveau paradigme des relations entre religion et politique : celui de la cité cultuelle, qui naît des pratiques rituelles, de plus ou moins forte intensité religieuse, et parfois sécularisées, autant que des idéologies et des politiques publiques. Le débat sur la laïcité s’en trouve éclairé d’un jour inédit et apaisant.

Ariane Zambiras , sociologue (Berkeley, Université de Californie), a notamment publié La politique inspirée. Controverses publiques et religion aux États-Unis (Karthala, 2014).
Jean-François Bayart , directeur de recherche au CNRS, enseigne au Graduate Institute (Genève) et dirige la chaire d’Études africaines comparées de l’Université Mohammed VI Polytechnique (Rabat). Il a récemment publié L’islam républicain. Ankara, Téhéran, Dakar (Albin Michel, 2010), Les études postcoloniales, un carnaval académique (Karthala,2010), Sortir du national-libéralisme (Karthala, 2012) et Le plan cul. Ethnologie d’une pratique sexuelle (Fayard, 2014).
Ont également participé à cet ouvrage Fariba Adelkhah, Claire Judde de Larivière, Kathy Rousselet, Ann Swidler, Mohamed Tozy .

Ceux qui ont été intéressés par La cité cultuelle - Rendre à Dieu ce qui revient à César ont aussi consulté :