En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Librairie SILOË-BIBLICA
23 boulevard Amiral Courbet
30000 Nîmes
04 66 67 88 01
Entete

Accueil > SAVOIRS > Sciences humaines > Sociologie et Anthropologie > Les jeunes, la violence et la rue à Kinshasa
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Les jeunes, la violence et la rue à Kinshasa

Tshikala K. Biaya

Coédition NENA/CODESRIA
Format: ePub sans DRM

Lire un extrait    

Prix :
8,99

Ajouter au panier
Le mouvement zaïrois de démocratisation, né le 24 avril 1990, a mis à nu la violence politique dans la ville de Kinshasa. Le vide juridique et les divers conflits de pouvoir qui s'en sont suivis ont donné libre cours à toutes les autres formes légales et illégales de violence qu'ils ont simultanément permises. Les pillages des magasins et des établissements industriels de 1991 et 1993, le massacre des chrétiens de février 1992, les règlements de compte du peuple contre les membres de la jeunesse du défunt parti-État (JMPR), les bagarres rangées entre la garde civile et les partisans, la « nuit des longs couteaux » de la Division spéciale présidentielle (DSP), contre les militaires pseudo-mutins, tous ces incidents ont étendu à la scène urbaine la sphère de la violence qui était jusqu'à cette date contenue dans les prisons politiques et cellules des services de sécurité. Cette violence brute et nue, naguère latente, est devenue fondatrice et régulatrice du pouvoir dictatorial lui-même et de son exercice pour sa propre reproduction. Elle constitue une composante non moins importante de la culture de la rue à Kinshasa, la capitale du pays.

Ceux qui ont été intéressés par Les jeunes, la violence et la rue à Kinshasa ont aussi consulté :