En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Librairie SILOË-BIBLICA
23 boulevard Amiral Courbet
30000 Nîmes
04 66 67 88 01
Entete

Accueil > SAVOIRS > Histoire et Géographie > Histoire > Histoire de France > Grenoble : Déplacer les montagnes
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Grenoble : Déplacer les montagnes

Philippe Gonnet

Nevicata
Format: ePub

Lire un extrait    

Prix :
6,99

Ajouter au panier
Parce que pour connaître les peuples, il faut d'abord les comprendre.

Le roman d’une ville est d’abord celui de son relief et de ses habitants. Celui de Grenoble est celui des Alpes qui l’entourent et des talents qui l’ont toujours accompagnée. Ville-nature pour tous ceux que la montagne fascine. Ville-modèle pour ceux qui, dans les années 1970, en firent le laboratoire d’une France moderne, ouverte sur la science et le monde. Ville-musée, que ses collections d’art placent au premier rang des métropoles françaises de la culture.
La passion de Grenoble a conquis la France entière lors des Jeux olympiques d’hiver de 1968. Grenoble incarnait la jeunesse et l’envie de se dépasser. Sa personnalité est restée celle-ci, mêlée depuis à la volonté d’allier urbanisme et écologie.

Ce petit livre n’est pas un guide. Il raconte la passion de Grenoble et la volonté des Grenoblois de démontrer que les scandales politiques, ou les difficultés de certains quartiers, n’ont en rien altéré leur principale passion : réinventer leur ville.

Un grand récit suivi d’entretiens avec Olivier Cogne (Grenoble a fait rêver la France), Henri Oberdorff (Grenoble, c'est une tradition d'innovation dans tous les domaines) et Béatrice Josse (L'Ecole d'art de Grenoble a été un terreau incroyable).

Un voyage historique, culturel et linguistique pour mieux connaître les passions bordelaises. Et donc mieux les comprendre.

EXTRAIT

Oui, Grenoble est une ville à la montagne. « Au bout de chaque rue, une montagne » s’exclamait déjà Henri Beyle (1783-1842) qui, sous le nom de Stendhal, deviendra le plus célèbre des Grenoblois. Car ici la montagne structure, oriente. Au nord, la sombre solitude de la Chartreuse ; à l’ouest, l’imposant rempart du Vercors ; à l’est, l’harmonieuse majesté, souvent enneigée, de Belledonne. Et puis, au sud, l’élégant – quoique puissant – Taillefer invite à l’Oisans, écrin de la Barre des Écrins, mais aussi de la mythique Meije (3983 m), qui ne fut conquise qu’en 1877 et que tout alpiniste rêve d’accrocher à son palmarès. « Une montagne où l’on devient alpiniste » considérait aussi sobrement que définitivement Gaston Rebuffat, l’un des maîtres de la discipline.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

- "(...) Belle et utile collection petit format chez Nevicata, dont chaque opuscule est dédié à un pays en particulier. Non pas un guide de voyage classique, mais, comme le dit le père de la collection, un «décodeur» des mentalités profondes et de la culture. Des journalistes, excellents connaisseurs des lieux, ont été sollicités (...). A chaque fois, un récit personnel et cultivé du pays suivi de trois entretiens avec des experts locaux. - Le Temps
- "Comment se familiariser avec "l'âme" d'un pays pour dépasser les clichés et déceler ce qu'il y a de juste dans les images, l'héritage historique, les traditions ? Une démarche d'enquête journalistique au service d'un authentique récit de voyage : le livre-compagnon idéal des guides factuels, le roman-vrai des pays et des villes que l'on s'apprête à découvrir." - Librairie Sciences Po

À PROPOS DE L'AUTEUR

Philippe Gonnet est au quotidien en prise avec l’âme de Grenoble, cette ville qu’il a longtemps racontée pour Le Dauphiné Libéré, et dont il est aujourd’hui l’un des commentateurs culturels les plus écoutés, en particulier sur les ondes de RCF Isère.

Ceux qui ont été intéressés par Grenoble : Déplacer les montagnes ont aussi consulté :