En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt. Fermer
LogoEntete
Librairie SILOË-BIBLICA
23 boulevard Amiral Courbet
30000 Nîmes
04 66 67 88 01
Entete

Accueil > LITTÉRATURE > Romans d'aventures > Le Cycle de Grimentz
Mon Compte
Me Connecter



F.A.Q.

Contact

Le Cycle de Grimentz

Michèle Corfdir

Editions Alain Bargain
Format: ePub

Lire un extrait    

Prix :
14,99

Ajouter au panier
Une peintre renommée meurt à Bréhat en Bretagne, l'occasion pour sa fille de rédiger son portrait, mais la jeune femme découvre que le mythe d'une artiste cache parfois bien des surprises...

Irène Lang, peintre renommée, vient de mourir à Bréhat. Une rétrospective de son oeuvre est organisée. À cette occasion, on demande à sa fille Sabine de rédiger ses souvenirs et brosser à travers eux le portrait de la disparue. Très vite, la jeune femme s'aperçoit que le mythe de l'artiste célèbre s'est construit dans l'imposture et l'opacité. Poussée par la curiosité, elle traque alors l'ombre d'Irène Lang en Bretagne, à Paris, en Suisse et jusque dans la lointaine Hongrie des années 50, découvrant peu à peu le personnage redoutable que fut sa mère.

Laissez votre curiosité suivre celle de Sabine et découvrez les vérités insoupçonnées qui se cachent derrière l'histoire d'Irène Lang. De la Bretagne à la Hongrie des années 50 en passant par Paris et la Suisse, immergez-vous dans ce roman à suspense !

EXTRAIT

La jeune femme jeta un nouveau coup d’œil à sa montre. La vedette était en retard. Devant elle, les hommes commen çaient à piétiner et à parler de choses et d’autres. Seul, Olivier restait étranger aux bavardages. Ressentait-il un réel chagrin ou était-ce la singularité du moment qui lui faisait cette tête d’ecclésiastique imperturbable et morose? Sabine qui le voyait de trois quarts arrière s’attendrit sur la courbe de la nuque qui était demeurée celle de l’adolescence et elle sentit monter en elle la rancœur qu’elle éprouvait toujours quand elle pensait aux ravages qu’avait causés la monstrueu se indifférence d’Irène à l’égard de ses enfants. Elle réalisa alors brutalement que la mort avait rendu cela irrévocable. Rien ne pourrait plus être adouci ou pardonné. Les choses en resteraient là, éternellement. Arrêt sur image… Arrêt sur l’eau grise, les canots échoués, le dos de ces hommes plantés au bord de la cale… Ce serait cette ima ge-là que Sabine garderait des funérailles de sa mère. Les autres s’estomperaient avec le temps mais celle-ci demeurerait fichée en elle comme une borne de granit à la croisée des chemins.

CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE

Un bon livre qui dépasse le roman régionaliste auquel je m'attendais, encore que Bréhat soit une île charmante. Cette quête des origines poursuivie par une femme qui vient de perdre sa mère m'a intriguée. Tout est remis en question quand elle réalise à quel point les relations ont été difficiles entre elles deux et avec quel soin sa mère avait oblitéré ses origines. - crapette, Babelio

Ceux qui ont été intéressés par Le Cycle de Grimentz ont aussi consulté :